SAINT-MARTIN-ENTRE-DEUX-EAUX, fief et château, ancien prieuré uni au chapitre de Saint-Paul de Narbonne…

SANCTUS MARTINUS INTER AMBAS AQUAS

Saint-Martin-Entre-Deux-Eaux est cité sur des registres officiels dès 1186.

Le nom « DE GRAVE », en Languedoc maison, perd son origine dans l’obscurité des temps les plus reculés. On trouve dans les dépôts publics, dans les histoires du Languedoc et dans la bibliothèque du Roi, des marques de sa grandeur et de son ancienneté grâce à des actes qui, dès 1112, indiquent que le château DE GRAVE et plusieurs terres avaient fait partie des domaines des comtes souverains de Barcelone, de Provence, des vicomtes de Béziers, des Ducs d’Albi et des seigneurs de Montpellier.

Gérauld de GRAVE est nommé dans une charte dès l’an 1112 et plusieurs autres seigneurs de la sénéchaussée de Carcassonne.

Après 800 ans, le nom DE GRAVE apparait avec le dernier marquis Pierre-Marie DE GRAVE, ancien militaire et secrétaire d’Etat de la guerre, lieutenant-général des armées du Roi, et pair de France en 1816.

Dès l’an 1435, SAINT-MARTIN-ENTRE-DEUX-EAUX appartient à la noblesse, la famille DE GRAVE et ce durant 3 siècles, jusqu’en l’an 1749 sur les registres officiels (Nobiliaire universel de France).